Le divorce, et les enfants dans tout ça ?

Lorsqu’un membre du couple se lève et qu’on remarque qu’on ne se supporte plus, le divorce est l’étape qui suit tout naturellement. Quand la séparation est actée, les ex-conjoints se partagent tous les biens qu’ils avaient en commun, y compris les enfants. Cette situation fait que ces derniers ressentent eux aussi les conséquences du divorce, autant que les parents. C’est pour cela qu’ils sont quelques fois impliqués dans la procédure. Voici ce que peuvent subir les enfants en cas de procédure de divorce.

Une audition des enfants ?

Cela peut sembler incroyable quand on considère que les enfants ne sont pas directement concernés par une procédure de divorce. Seulement, il serait malhonnête de supposer cela, quand on sait que les enfants aussi subissent les effets du divorce. Il est donc tout à fait possible que le juge chargé de l’affaire demande une audition des enfants. Ces derniers peuvent aussi demander par eux-mêmes à être auditionné. Rendez-vous sur le site https://www.legaletic.fr/ pour connaitre les conditions que doivent remplir les enfants et le déroulement de l’audition. Vous pourrez y découvrir aussi les raisons qui expliquent qu’on en arrive à auditionner des enfants mineurs dans une procédure de divorce.

Les droits des enfants

Quand le divorce est prononcé, la garde des enfants sera discutée par les parents, et ceux-ci devront trouver un accord. Lorsque la convention de garde des enfants est établie, il revient au juge chargé de l’affaire de la réviser. Si l’accord trouvé favorise le bien être et l’intérêt supérieur de l’enfant, alors, la convention sera signée. Dans le cas contraire, ou lorsque les parents n’arrivent pas à s’entendre, il reviendra au juge chargé de l’affaire de décider. Cela est fait dans le but d’éviter aux enfants de subir une longue période d’attente. Il lui reviendra donc de déterminer les montants des contributions financières, l’attribution de l’autorité parentale ou encore les droits de visites.