Qui peut être auto-entrepreneur?

Vous êtes certainement fatigué de cumuler des emplois qui ne vous permettent pas de mieux vivre. Vous avez tant attendu pour trouver un emploi permanent pour y pouvoir. Les factures ne cessent de monter, les besoins aussi, mais pas assez de revenu pour couvrir toutes vos charges. Vous avez la possibilité de mettre fin à tout ceci en devenant auto-entrepreneur. C’est une occasion plus que jamais pour vous de vous prendre en charge et vivre comme vous le désirez.

L’auto-entrepreneur: C'est qui ?

L’auto-entrepreneur est  considéré en France comme une personne faisant partie d’un groupe de travailleurs indépendants. Il n’est pas salarié dans une entreprise, mais il est à son propre compte et bénéficie d’une simplification des cotisations sociales et fiscales. Il est donc autorisé à exercer pour son compte une activité libérale ou encore commerciale dont le chiffre d’affaires est évalué. Un auto entrepreneur à paris jouit de conditions qui lui sont bénéfiques. 

Il n’a pas besoin de se rendre par exemple à la caisse de sécurité sociale ou aux impôts avant de verser ses cotisations. Un dispositif en ligne a été installé pour tous ceux qui s’inscrivent dans cette catégorie pour remplir ces formalités. Il est indépendant, il travaille pour lui-même et peut faire de cette activité une activité principale ou secondaire.

Quels sont les avantages à être auto-entrepreneur ?

En plus de bénéficier de la simplification des cotisations sociales et fiscales, l’auto-entrepreneur bénéficie également d’autres avantages. Il a la chance de pouvoir vite ouvrir son auto-entreprise ce qui n’est souvent pas le cas au niveau des autres entreprises. 

De plus, il peut faire de ce statut un statut complémentaire s’il a envie d’avoir un autre revenu en plus de son statut de salarié. L’auto-entrepreneur étant son propre chef, il peut décider de ses heures de service en toute liberté. Tout le monde peut être auto-entrepreneur sans aucune distinction. Un auto-entrepreneur ne paie pas les valeurs ajoutées sur taxe si son chiffre d’affaires n’excède pas un certain seuil prévu par la loi.